Après la psychose québécoise à propos de l’hiver, nous voilà enfin libérés de toutes traces de cet hiver interminable… Enfin, presque toutes! Nous ouvrons les fenêtres, voilà que nous constatons que nous avions oublié l’odeur de l’air frais, et surtout que les vitres étaient transparentes avant que l’hiver ne vienne. Nous ouvrons le vestiaire de l’entrée, et voilà que nous réalisons le bordel des tuques et mitaines, et que la valse des manteaux et bottes doit recommencer pour faire place aux vêtements estivaux jusqu’à l’automne. Bienvenue dans les « faucons » que nous faisions ceci, et « faucons » nous faisions cela, la danse printanière du ménage est de retour.

Agrandir par en dedans, ou faire des boîtes!

Avec notre plus grand sourire, nous amorçons la tâche qui nous apporte ce soulagement tant attendu. Nous réalisons chemin faisant que l’espace semble s’être rétréci durant l’hiver. Nous n’avons même plus de place pour ranger tout ce que nous avons accumulé au fil de l’hiver, et des années. Il est temps de faire le grand ménage, et de s’organiser un tantinet, surtout si un déménagement s’annonce. Une méthode toute simple consiste à mettre tout ce que vous devez ranger à plat sur le sol, et vous les regroupez par thème, ou utilité (trier). Vous devez vous poser la question chaque fois : quand l’ai-je utilisé ou porté pour la dernière fois? Si vous ne l’avez pas utilisé depuis plus de deux ans, résignez-vous, vous n’en avez pas besoin. Vous mettez tout ce qui n’a aucune utilité, ou peu en fonction de l’espace nécessaire et de son coût, dans des boîtes en vue de préparer un don, un échange, une vente en ligne, ou une vente-débarras, mieux connue sous le nom de "vente de garage" (disposer). Surtout attention au syndrome de Diogène, cette manie de tout vouloir garder et accumuler compulsivement.

Le paradis québécois des "ventes de garage"

Les Québécois sont friands des ventes-débarras, et certaines localités ont des week-ends réservés pour cette activité familiale. Si vous n’avez rien à faire, c’est fascinant de vivre cela au moins une fois. Soyons clairs ici : personne ne veut des choses inutiles, ou endommagées, si vous choisissez la vente-débarras, faites-le pour des objets qui pourront avoir une deuxième vie. Sinon, visitez votre Éco-quartier local et faites au moins l’effort de récupérer, et de favoriser la réutilisation selon les 3RV. Il y a des foules de conseils pour ceux qui veulent réussir une vente-débarras, mais si vous souhaitez la réussir, pensez à votre étalage. Faites participer les enfants, offrez-leur même une portion des revenus pour les encourager à participer à la pensée écologique ou faites une levée de fonds pour une cause qui vous tient à coeur. Surtout, offrez-leur la possibilité de vendre leurs surplus de jouets pour que d’autres enfants en profitent. Demandez-leur de vous aider à monter des boîtes, à préparer des étalages attrayants, à classer les choses par thème, et pourquoi pas aussi les initier à la négociation et la valeur des choses. D’abord comprendre la notion de coût d’achat, d’usure, de prix de départ, prix plancher, et le jeu de la négociation. Voilà une journée éducative en tous points!

Maintenant, organiser ce qui est utile!

Avec les objets et vêtements inutiles bien traités,  « faucons » trouve de la place pour ce que nous souhaitons ranger et organiser. À ce niveau, il y a tellement de petits trucs pratiques, il serait difficile d’en dresser une liste ici, mais rappelez-vous qu’il existe des boîtes pour chaque besoin, et que vous devez apprendre à bien classer vos affaires pour pouvoir les retrouver facilement. Vous auriez donc avantage à vous choisir des boîtes faciles à empiler, faciles à ouvrir, et surtout, faciles à étiqueter. Nous pouvons vous guider, que vous soyez à la recherche de boîtes légèrement utilisées, ou de boîtes neuves, de matériel d’emballage et de protection, nous sommes les complices des déménagements, mais aussi du rangement!

Bon printemps des « faucons »!

L’équipe de Cartonnerie Montréal™

PS Suivez-nous dans notre page Facebook pour ne rien manquer de nos petits trucs, et bonnes idées.