Voici ce mois-ci un article inspiré du carton, mais cette fois-ci parlons des expressions issues de notre matière première chez Cartonnerie Montréal™… du carton qui fait parler quoi! Elle est d’ailleurs fascinante cette utilisation intégrée du carton dans notre langue française, comme si le carton savait habiter notre quotidien tout naturellement et en performance. En effet, qui n’a jamais entendu l’expression : « faire un carton, ou cartonner » ? Bien sûr, cette expression typiquement française est moins utilisée chez nous, mais n’en demeure pas moins que le carton inspire également bien d’autres expressions. Mais tentons d’abord de comprendre cette expression « faire un carton » et ses origines.

Le carton synonyme de performance

On dit « faire un carton » lorsque nous voulons exprimer le fait qu’une personne remporte un grand succès. Mais rappelons qu’à l’origine, cette expression signifiait davantage « tirer sur une cible ». Et pour cause, car au milieu du XXe siècle, dans les fêtes foraines les joueurs s’amusaient dans les kiosques de divertissement et d’habilités, notamment au jeu de tir à viser sur des cibles en carton. Plus les gens réussissaient à viser le carton, et plus le prix remporté était gros. Avec le temps, cette expression acquise par l’expérience du jeu de performance s’est transformée en métaphore qui signifie avoir du succès. Le verbe « cartonner » est d’ailleurs normalement utilisé pour exprimer cette idée principalement. Au côté de cette expression, les Français disent souvent « prendre un carton » pour exprimer que la facture est salée, ou les conséquences d’un événement sont catastrophiques.

Le carton et l’idée de la transition

Dans un autre ordre d’idée, les français utilisent couramment l’expression « faire ses cartons », ce qui signifie faire ses boîtes dans le cadre d’un déménagement. L’expression « dormir dans les cartons » interpelle particulièrement la notion d’être sans abri, et souhaitons de manière transitoire. Dans une perspective plus permanente à un autre niveau, il y a ce sentiment de stagnation que nous exprimons lorsque nous disons : « ce projet est resté dans les cartons! » D’ailleurs, « être dans ses cartons » est aussi une situation peu confortable entre deux maisons dans la transition du déménagement. À regarder l’usage du mot « carton » dans ces expressions, dans les faits très différentes, nous réalisons que le carton évoque réellement une foule de situations associée à l’état de mouvance, que ce soit en transition, ou arrêté.

Le carton et les jeux

Enfin, le carton est associé aussi à cette idée du jeu. Les expressions « battre le carton », « brandir le carton rouge, ou jaune », ou encore « taper le carton » nous rappellent que les jeux de cartes ont largement inspiré l’histoire et donné vie aux expressions associées au carton. Pour terminer, nous aimerions vous transmettre un « carton d’invitation » pour que vous nous partagiez des expressions utilisées avec le mot « carton ».

Nous reviendrons sous peu avec notre recherche sur les expressions associées au mot « boîte », assez fascinant ça aussi.

Vous souhaitez faire « vos cartons » et « cartonner » ? Visitez notre boutique!

 

L’équipe de Cartonnerie Montréal™